Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/10/2016

Dans sud ouest

a1.jpg

22/10/2016

Diner débat Octobre

IMG_8223.JPG

Une cinquantaine de militants et de sympathisants du Chêne, le mouvement des gaullistes se sont retrouvés pour échanger sur le thème "le revenu universel : douce utopie ou sens de l'histoire ?". Christian Huygens et François Lebourleux nous ont présenté le principe de ce revenu d'existence : un revenu identique versé à chaque individu quelque soit son activité de sa naissance à sa mort pour satisfaire ses besoins élémentaires. Le but premier est d'éradiquer la pauvreté. Ce revenu versé ferait disparaître toute autre aide, exception faite des allocations chômages ou encore des aides aux personnes en situation de handicap.C'est un sujet qui revient de façon récurrente dans le débat politique, notamment à l'approche de chaque élection présidentielle. Ce revenu soulève de nombreuses questions et a fait beaucoup débat ce soir. Quelques chiffres ont été avancés par les intervenants : 750 euros par mois x 12 x 65 millions d'habitants soit un total de 600 milliards par an. En quelques années , ce revenu se financerait par les économies induites, notamment par le non renouvellement des départs en retraite des fonctionnaires ayant en charge la gestion de toutes les aides, que ce revenu universel ferait disparaître. C'est une belle idée humaniste, mais quels en seraient les effets pervers sur l'évolution de la société : serait-elle incitatrice à ne rien faire ou au contraire motiverait-elle les citoyens à entreprendre, à innover ? Indéniablement ce revenu fixe à vie, sans contrepartie, modifierait notre existence, notre mode de vie, mais vraisemblablement ceux qui sont oisifs le demeureront et ceux qui travaillent, continueront de le faire.

Retrouvez les photos

https://plus.google.com/photos/118232299504539695334/albu...

21/10/2016

Dans la semaine du pays basque

a2.jpga.jpg

13/10/2016

sud ouest aujourd'hui

a.jpg

24/09/2016

Diner débat Septembre

IMG_8100.JPG

Une quarantaine de militants et de sympathisants du mouvement gaulliste le Chêne, se sont retrouvés pour échanger sur l'apprentissage. Marc Charpentier, chargé des partenariats industriels de l'Estia nous a rappelé les origines de l'apprentissage. C'est la plus vieille des formations : les corporations. L'apprentissage peut commencer dès l'âge de 15 ans jusqu'à 25 ans inclus. L'apprentissage a été considérée pendant de trop nombreuses années comme un pis aller, alors que c'est la formation qui permet d'aboutir à 89 % sur une embauche. L'apprentissage est le serpent de mer du débat public français, il y a 3 points essentiels à améliorer : 

- une politique sociale plus incitative pour les entreprises ;

- un rythme d'alternance de 3 semaines en entreprise et une semaine en formation ;

- un salaire plus valorisant pour les apprentis, ce qui leur permettrait de faire face entre aussi au problème de logement.

Il existe une trop grande disparité entre les différentes filières, il serait souhaitable de les répartir sur le territoire par pôle de compétences, pour en faire des pôles d'excellence. L'apprentissage permet de transmettre un savoir faire qui répond aux besoins d'un métier.

Retrouvez les photos

https://photos.google.com/share/AF1QipNzn0s9Jm2mCsjDU9PH9...

 

23/09/2016

Dans sud ouest

A.jpg