Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/05/2017

Diner débat Mai

IMG_0394.JPG

Une trentaine de personnes ce sont retrouvées ce vendredi soir à Ustaritz avec au menu "ostéopathie préventive, enjeu économique pour le régime général, authentique avancée sur l'économie sociétale." Romain Saint Jean, ostéopathie a Ustaritz, exerce sa profession en cabinet mais intervient également en entreprise.L'ostéopathie a vu le jour aux Etats Unis en 1917, la première école en Europe est apparue en 1917 en Angleterre. En France l'ostéopathie a été reconnue par une loi en 2002, dont le décret d'application n'a été promulgué qu'en 2007. Il existe de nombreuses techniques différentes avec pour seul point commun de travailler de façon holistique, considérer le corps dans sa globalité, tout en sachant que l'on ne peut dissocier l'esprit du corps. Romain Saint-Jean utilise la méthode du recoin, qui consiste à hiérarchiser les lésions pour trouver la lésion primaire et la normaliser. En entreprise, il intervient pour faire un diagnostic et prodiguer quelques conseils, pour trouver les moyens d'allier compétitivité et bonne santé. Le trouble musculo squelettique en quelques chiffres : 7/10 salariés en souffrent. Le rythme de travail, la sédentarité, l'environnement, les antécédents familiaux et médicaux, le stress lié aux nouvelles technologies, la pression du résultat, sont autant de facteurs qui génèrent des souffrances, de l'absentéisme et plus largement un manque d'implication. Il faut réorganiser, adapter, mettre plus de flexibilité pour le bien être en entreprise et redonner un esprit de cohésion : être en bonne santé pour être performant. Ce type d'intervention commence à voir le jour dans certaines collectivités territoriales et dans les entreprises. Pour donner le meilleur de soi-même, il faut avant tout être bien en soi.

Retrouvez les photos

https://plus.google.com/photos/118232299504539695334/albu...

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.